Télétravail

Le décret du 11 février 2016 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique, modifié en mai 2020, a pour objectif de concilier la performance du service public et le bien-être des agents. Les conditions de la mise en œuvre du télétravail sont précisées au sein d’arrêtés ministériels et de circulaires d’application. 

 

 Son objectif est donc d’accompagner le personnel (managers et agents télétravailleurs) à identifier les avantages et inconvénients de ce mode de travail, de même que les modalités d’organisation les plus propices à l’exercice du télétravail, tout en veillant au maintien de la qualité de vie au travail.

Des modules de formation de 0,5 à 1 jour sont proposés pour les agents comme pour les managers, en présentiel ou en Visio.

Toute réorganisation implique des changements dans les habitudes de travail. 

Le sentiment d’isolement, l’éloignement du collectif de travail ou encore l’empiètement des activités professionnelles sur les activités familiales constituent des risques liés au télétravail. Ils ne doivent pas être sous-estimés.

Les encadrants et les agents doivent se préparer au mieux aux changements induits par cette forme d’organisation du travail. Le principe d’égalité de traitement entre les agents doit s’appliquer s’agissant de la charge de travail et des délais d’exécution. Le télétravail ne doit pas s’accompagner d’une flexibilité accrue et d’une dégradation des conditions de travail. La charge de travail des agents exerçant leurs fonctions en télétravail doit ainsi être équivalente à celle des agents en situation comparable travaillant sur site.

 

L’évaluation des impacts du télétravail sur le fonctionnement d’un service manager à distance implique de nouveaux modes d’organisation, tant à l’égard des agents en télétravail, qu’à l’égard des agents exerçant en présentiel. Le télétravail repose à la fois sur le volontariat et la confiance. (Sauf dans le cadre du confinement où le télétravail a pu être imposé par l’employeur). 

Il constitue une opportunité, pour les agents comme pour l’administration d’améliorer la qualité de vie au travail et l’efficacité des organisations. À la condition que sa mise en œuvre soit accompagnée et suivie.

 

Geneviève CASTAN a expérimenté elle-même toutes les formes de télétravail. Dans une première partie de carrière en informatique, elle a été salariée en télétravail, puis encadrante toujours en télétravail partiel. 

Elle a repris au total 7 ans d’études en cours à distance et connait donc parfaitement les difficultés du télétravail à domicile. 

Depuis la création d’IDEOLYSE en 2003, elle manage des consultants en télétravail sur toute la France.

Fleurs jaunes et ordinateur portable

EXPLORE IDEOLYSE.FR

IDEOLYSE NEWSLETTER

LEGAL

  • LinkedIn - Black Circle

© 2023 by IDEOLYSE. Proudly created with Wix.com