top of page
Rechercher

les vertus de l'échec

Et si nous changions notre regard sur l’échec ?


L’échec est au cœur de nos vies car les succès viennent rarement sans échec préalable, mais alors quelles sont les vertus de l’échec ?

L’échec peut nous permettre déjà d’apprendre plus vite. Aux Etats-Unis, certains théoriciens parlent et vantent le « fail frast, learn fast », échouer vite, apprendre vite. Ils montrent que les entrepreneurs ayant échoué tôt et ayant su tirer rapidement des enseignements de ces échecs, réussissent mieux et surtout plus vite.

Un proverbe japonais dit « on apprend peu par la victoire, mais beaucoup par l’échec ». Une expérience qui invalide une théorie, permet parfois de progresser plus vite dans la connaissance, qu’une expérience qui réussit. Nelson Mandela disait « je ne perds jamais, je gagne ou j’apprends ».


L’échec est également une façon de tester notre capacité de résistance : il faut avoir échoué pour savoir qu’on s’en relève ! il s’agit également de tester son désir et de forger son caractère.

Mais l’échec peut-être aussi une traduction d’une intention cachée venant de l’inconscient, un acte manqué comme disent les psychologues, qui peut alors nous permettre de retrouver notre « vrai désir de faire » inconscient. L’échec devient alors un heureux accident !


Or aujourd’hui en France, nous sommes dans l’idée qu’il faut réussir vite. Avoir échoué en France, c’est être coupable, aux Etats unis, c’est être audacieux, c’est avoir commencé jeune à chercher sa propre voie. « La vie est une expérience, plus on fait d’expériences, mieux c’est » (Emerson).


Oser, c’est oser l’échec. Il faut donc réussir à échouer, juste pour avoir la preuve que nous sommes capables d’en sortir ! 😊 Le véritable échec serait alors de n’en avoir connu aucun car cela voudrait dire que nous n’avons jamais osé !


24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page